fermer
Imprimer

La technique du Paillage

Le paillage est une technique de jardinage offrant de nombreux avantages au jardin. Il est apparu dans les années 50 aux Etats-Unis et il est désormais utilisé aujourd'hui par de nombreux professionnels et par les particuliers.

Pourquoi et comment ?

Sa raison d’être

La terre nue est un état anormal dans la nature. Pour ne pas laisser le sol à nu, le jardinier à recours au paillage (ou mulch / mulching). Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques, minéraux ou plastiques pour le nourrir et/ou le protéger. Ces matériaux sont déposés au pied des plantes dans les massifs.

Retour au menu

Où l'appliquer ?

Vue du jardin
Cliché DAPMD/CG77 - D.R

Vous pouvez appliquer cette technique partout dans votre jardin : au potager, au verger, au pied des jeunes haies et de vos jeunes arbres et arbustes, dans les massifs de plantes vivaces et annuelles.

Vous pouvez également pailler vos plantes en pot et vos jardinières!

Retour au menu

Avantages et inconvénients

Les avantages du paillage

Description de l'image

Un paillage végétal
Cliché MJB/CG77 - D.R

Limiter les arrosages : Sur un sol nu (ce qui n’existe pas à l’état naturel), le phénomène d’évaporation (pertes d’eau) est 3 fois plus important que sur le sol forestier. Le phénomène de transpiration de la plante (deuxième perte d’eau importante) est également accru en été lorsque les températures augmentent. Le paillage permettra d’absorber l’eau et de maintenir l’humidité de votre sol. C’est une bonne méthode pour réduire les apports en eau !

Éviter le désherbage chimique : Le paillage empêche la lumière d’atteindre la surface du sol ce qui ne permet pas aux plantes adventices (mauvaises herbes) de germer et de se développer.

Conserver des fruits et légumes propres : Le paillage évite les éclaboussures et garde vos plantations propres (fraises).

Améliorer la structure du sol : En utilisant un paillage organique qui finira par se décomposer en humus, vous enrichissez le complexe argilo-humique de votre sol et en augmentez la fertilité.

Créer un lieu propice aux insectes utiles : Les matériaux utilisés servent de refuge pour les insectes utiles (attirés par le nectar des fleurs).

Favoriser la vie microbienne de votre sol : La surface du sol est sujette à des changements réguliers de températures, humidité et concentration en composés organiques. Il est important de conserver ces facteurs les plus constants possibles et propices au développement des micro-organismes. En effet, ce sont eux qui rendront les éléments nutritifs (des engrais et amendements) disponibles par leur travail de digestion : c’est la minéralisation.

Éviter le phénomène de battance : Le paillage protège le sol des aléas climatiques et évite ainsi le phénomène de battance (tassement de la terre sous l’action de la pluie) des sols argileux. Vous évitez donc la formation d’une croûte imperméable en surface qui empêcherait l’eau des prochaines pluies ou arrosages de s’infiltrer.

Retour au menu

Les inconvénients du paillage

Malgré les nombreux avantages du paillage, il y a tout de mêmes quelques précautions à prendre.

Il étouffe les plantes qui sortent de terre si le paillage est trop près du collet (point de séparation entre la tige et les racines d’un végétal).

Il peut apporter des produits chimiques non souhaités.

Il abrite les limaces.

Il modifie le pH du sol (Attention aux écorces de pin qui acidifient le sol. Utilisez-les pour les massifs de plantes de terre de bruyère.

Retour au menu

Des matériaux variés

Les matériaux organiques

Écorces de pin

Ces matériaux sont aussi appelés « paillis aérés ». Ils sont composés d’éléments végétaux. Les paillis à longue durée de vie comme les copeaux de bois, les écorces de pin et les tailles de haies d’arbres et d’arbustes sont à utiliser principalement pour les plantes pérennes (arbres, arbustes, massifs de vivaces).

Les paillis à durée de vie plus courte comme les tontes de gazon, les feuilles mortes, les pailles de céréales…, sont utilisables sur tout type de végétaux. Ils sont très intéressants pour les plantes avec un cycle de vie court car ils s’incorporent rapidement dans la terre.

REMARQUES: Ne pas utiliser les aiguilles de pins, les feuilles des arbustes persistants et des thuyas qui se dégradent difficilement. Réservez-les pour vos allées ou sentiers de jardins.

Retour au menu

Les matériaux minéraux

Pouzzolane

Pouzzolane Les matériaux minéraux Ces paillages ne sont pas biodégradables et possèdent donc une durée de vie infinie à notre échelle. Ils contribuent au réchauffement du sol et sont particulièrement conseillés pour les plantes qui aiment la chaleur, comme les plantes de rocailles. Un des paillis couramment employé est la Pouzzolane : roche constituée de projections volcaniques riches en silice. Elle possède une structure alvéolaire bon isolant thermique. Les billes d’argiles, ardoises concassées, débris de poteries, sont également utilisés. Ils peuvent devenir de réels éléments de décoration dans votre jardin.

Retour au menu

Les matériaux plastiques ou textiles

Paillis en couverture

Ils sont aussi appelés « paillis en couverture ».

Ils s’appliquent en toiles tendues sur le sol. Les films plastiques sont plus ou moins biodégradables et restent inesthétiques.
Les toiles tissées, en jute ou autres matières textiles ont aussi comme utilité de retenir efficacement la terre des talus pentus ou les berges d’un plan d'eau.



REMARQUE : Les engrais verts, dit « paillis vivant » ont également une vocation de paillage.

Retour au menu

Mise en place

Mode d'emploi

Quelques gestes simples à réaliser :

  • La terre doit être parfaitement désherbée car le paillage n’est pas un désherbant, il permet d’empêcher la germination des adventices.
  • Épandez le paillage en une couche épaisse de 2 à 7cm environ. Prenez garde à ne pas recouvrir le collet des plantes. N’oubliez pas que le paillage organique se transforme en humus. Rajoutez régulièrement quelques centimètres. Vous pouvez commencer par pailler les jeunes plants 2-3cm puis compléter pour atteindre 7cm après le développement de la plante. Cette méthode permet de bénéficier des avantages du paillage au plus tôt.
  • Ne pas pailler par vent fort.
  • Ne pas pailler sur un sol gelé car cela allonge la période de réchauffement.
  • N’oubliez pas d’arroser avant et après avoir mis en place le paillis.
  • Si un paillage convient mieux à votre situation mais que vous ne le trouvez pas esthétique, vous pouvez superposer deux paillages.
Retour au menu

Tout au long de l'année

Crocus mauve

Au printemps : retirez le paillage, le sol se réchauffe et cela évite la prolifération des parasites.

En été : lors des grosses chaleurs, épandre le mulch sur le sol humide. Pensez à le ratisser en période de sécheresse prolongée, afin de laisser la pluie pénétrer le sol.

En automne : couvrir le sol après l’avoir rendu plus meuble. Il aura, au printemps, une excellente texture et une fertilité élevée. Le paillis d’automne a aussi l’avantage de protéger les plantes herbacées (plante qui a la texture d’une herbe) du froid.

Retour au menu