fermer
Imprimer

Le musée-jardin départemental Bourdelle aujourd'hui

De style art déco, le musée-jardin départemental Bourdelle accueille un ensemble de 58 sculptures en bronze retraçant l’évolution de l’œuvre d’Antoine Bourdelle (1861-1929). Ces sculptures sont présentées en plein air, dans un jardin où se mêlent, parterres fleuris, conifères en palissades ou en colonnes, arbres fruitiers ou décoratifs, arbustes en rideaux ou en bouquets...

Nature & Architecture

Un écrin de verdure

Description de l'image

Cliché L.Guanaes

Sur une superficie de près de 7000 m², le musée-jardin départemental Bourdelle présente 56 sculptures en bronze d’Antoine Bourdelle. Les oeuvres du sculpteur sont mises en valeur par un cadre végétal très organisé, constitué de parterres de gazon, de rideaux d’arbres, de conifères et de buis taillés, relevés par les coloris des fleurs et des feuillages renouvelés au fil des saisons.
En parcourant les allées, le visiteur découvre quelques-unes des œuvres les plus célèbres d'Antoine Bourdelle, telles que Héraklès archer ou le Centaure mourant mais aussi des sculptures moins connues, des portraits, des sculptures animalières ou des sujets décoratifs, qui témoignent de la variété de l’œuvre du maître.
Le visiteur pénètre d’abord dans le « jardin de devant », le plus intime, situé entre le portail d’entrée et les divers bâtiments qui l’encadrent. Puis en contournant la « longère », le visiteur arrive dans le « jardin de derrière », beaucoup plus vaste et qui ménage de nombreuses perspectives.

Retour au menu

Collections

Un résumé de l’œuvre de Bourdelle

Photographie de l’œuvre d'Antoine Bourdelle intitulée Héraclès Archer. Le héros en position de tire à l'Arc pour exterminer les oiseaux du lac stymphale est représenté en plein effort et de manière très athlétique.

Cliché Musée-jardin Bourdelle/CG77
D.R

Les œuvres choisies par Michel Dufet et son épouse Rhodia permettent d’évoquer toute l’étendue chronologique et la diversité thématique de l’œuvre d’Antoine Bourdelle.

Ce sont des bronzes originaux. Beaucoup d'entre eux ont été commandés par Michel Dufet et son épouse, les "ayants droit" du sculpteur, spécialement pour être présentés dans le cadre du musée-jardin.
Ils correspondent à des œuvres créées par Bourdelle dans des circonstances et avec des objectifs divers : commandes privées de portraits ou de sculptures décoratives, commandes publiques de monuments ou de décor de grands édifices, ou créations spontanées de l’artiste destinées à être présentées dans des expositions.
Ces œuvres existent donc en plusieurs exemplaires, parfois dans des matériaux différents, dans leur lieu de destination originale (Théâtre des Champs-Élysées à Paris, places publiques de Montauban ou Buenos-Aires, monument national du Hartmannswillerkopf, etc.) mais également dans de nombreux musées français (Musée Bourdelle et Musée d’Orsay à Paris, Musée Ingres à Montauban en particulier) et dans divers grands musées du monde entier (Stockholm, Bucarest, New York, Tokyo ou Sydney par exemple).

Retour au menu

Parcours

La nature pour sublimer l’Art

Vue en contre plongée de la statue équestre du général Alvear

Cliché Y.Bourhis/CG77 - D.R.

On rencontre sur le parcours aussi bien des sculptures des années 1880-1890, telles que Adam, encore très influencé par l’art de Rodin ou le buste de son ami montalbanais le romancier Léon Cladel que des œuvres de la fin de sa carrière comme son allégorie de La France ou le projet de Monument à Daumier, tous deux datés de 1925.
Des œuvres décoratives de petit format, Vasque, Fontaine, voisinent avec des monuments publics de grandes dimensions comme la statue équestre du Général Alvear, accompagnée de ses quatre figures allégoriques ou les différents panneaux en bas-relief conçus pour le Théâtre des Champs-Élysées à Paris : La Musique, La Danse, Les Muses, etc.

Les sculptures n’ont pas été disposées par Michel Dufet selon un ordre chronologique ou thématique mais en fonction de leur effet décoratif dans le cadre végétal qu’il avait conçu pour elles.
C’est ainsi que certains éléments d’un même ensemble, les différentes figures du Monument aux combattants et défenseur du Tarn-et-Garonne, La France et son Serpent ou les différents bas-reliefs du Théâtre des Champs-Élysées, sont dispersés dans le jardin.
Certains rapprochements, parfois malicieux, ont au contraire été opérés par Michel Dufet comme Le Fruit, évocation d’Ève, et Adam qui se tournent le dos à chaque extrémité d’un parterre, surveillés par le Serpent tapi au milieu du potager décoratif.
Certaines œuvres, comme Héraklès archer ou l’ensemble des sculptures du Monument du Général Alvear, sont mises en valeur sur des axes centraux du jardin tandis que d’autres, telle La Naissance d’Aphrodite, apparaissent presque par surprise dissimulées derrière des rideaux de végétation.
D’une manière générale, les sculptures sont disposées par rapport au point central que constitue la « longère » et c’est la raison pour laquelle Héraklès archer tourne le dos au visiteur qui pénètre dans le jardin par le porche principal.

Retour au menu

Un lieu culturel vivant

Un jardin d'émotions

Nuit des musées 2010
Cliché Musée-jardin Bourdelle
/CG77 - D.R.

Tout au long du parcours, le visiteur dispose de chaises et de tables de jardin qui lui permettent de prendre un moment de repos tout en continuant à contempler les sculptures ou en consultant les documents de visite qui permettent de s’informer sur les œuvres repérées par une numérotation que l’on retrouve sur les plans et documents.

Par la discrétion des aménagements et la légèreté du mobilier, le caractère privé du jardin a été conservé, donnant l'impression d'être ouvert à des visiteurs privilégiés.
A l’accueil, le visiteur peut admirer une autre très belle œuvre de Bourdelle, la Vierge à l’offrande, dont la patine en partie dorée est particulièrement raffinée. Dans cet espace, où a été installée la billetterie, sont par ailleurs présentés une introduction audiovisuelle et des panneaux d’information. Le visiteur y dispose également d’un espace de repos et peut aussi s’y procurer un document d’aide à la visite destiné à l’accompagner dans son parcours du jardin de sculptures. Il y trouve également une boutique où sont proposés un guide de visite et divers ouvrages sur l’œuvre de Bourdelle, la sculpture, l’art des jardins ainsi que des cartes postales et divers souvenirs.
À l’automne, on y trouve aussi parfois quelques pommes, coings et autres fruits du jardin à emporter…

Ouvert chaque année du 2 mai au 31 octobre, le musée-jardin propose de nombreuses activités adaptées à ses différents publics : visites commentées générales et thématiques, ateliers de pratique artistique ou botanique. A l’occasion des grands événements culturels nationaux, Nuit des Musées, Journées du Patrimoine, on peut également découvrir des spectacles artistiques et ludiques pour tous les public.

Retour au menu

Voir aussi

Sur ce site